AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: ❖ Make way for the imaginary ❖ :: Présentations :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elisabeth ''Elizaveta'' Howell

avatar
Date d'inscription : 12/03/2018
Messages : 80
Points : 60
Nickname : Moose
Multicomptes : Aucun
Espèce/Rôle : Ex-vampire
Lun 12 Mar - 18:46
Elisabeth Howell

❝ Feat. Julianne Hough

Carte d'identité
Espèce et rôle : Vampire Groupe : I'm a Disciple of the Phoenix
❖❖❖
Nom : Howell Prénom : Anciennement Elizaveta, elle a fait changer son prénom pour Elisabeth afin de s'adapter au temps moderne. Âge : 533 ans [27 ans] Date et lieu de naissance : 15 septembre 1485, Angleterre. Nationalité : Anglaise Occupation/Métier : Médecin légiste Situation financière : Satisfaisante. Assez pour vivre confortablement.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle Statut amoureux : Célibataire

Anecdotes croustillantes
❝ Elle a subit une malédiction qui lui donne le surnom de ''Zombie'' puisqu'elle a perdu tout ses pouvoirs de vampires.
❝ Comme elle n'est plus vampire, elle a désormais un reflet. Mais subit tout de même le besoin de se nourrir, dans ce cas-ci, de chair humaine si elle n'a pas accès à une poche de sang, vu l'absence de ses crocs. (d'où son surnom).
❝ Elisabeth a une fascination envers les sangs chauds. Leur chaleur lui apporte une sorte de réconfort.
❝ Elle a un chasseur à ses trousses depuis des années avec qui elle s'amusait de jouer au chat et à la souris. Il a perdu la trace d'Elisabeth lors de son départ à Black Hallows.
❝ Bien qu'elle soit médecin légiste, elle n'hésite pas à aider Octavia ou un ami proche à se débarrasser d'un corps pour éviter les problèmes.


C'est son caractère qui fait à chacun sa destinée
Elisabeth, c'est quelqu'un qui est pleine de contradictions. La demoiselle a encore du mal à s'adapter à sa malédiction. Sa vie de vampire lui manque, tout comme les bienfaits d'être humain. C'est pour cette raison qu'elle a une fascination envers les sangs chauds et tout ce qu'ils peuvent ressentir, tout ce qu'ils ont qu'elle a dû sacrifier. Liz, c'est quelqu'un qui semble fragile à première vue de par son corps mince et son sourire. Et pourtant, c'est une tête forte. L'ex-vampire est têtue et ne se laisse jamais marcher sur les pieds. C'est son vécu qui parle et bien que sa force vampirique l'ait quittée, le sens de réparti est resté. Elle maitrise le sarcasme comme si c'était une deuxième langue qu'elle avait apprise et ne permet pas que l'on fasse du mal à ceux qu'elle aime. C'est quelqu'un de fidèle, un peu jalouse, qui a au fond d'elle une grande sensibilité: Il suffit de toucher le bon point. Lorsque la violence était nécessaire, Elisabeth n'avait pas de crainte à l'utiliser. Elle était et est toujours prête à aider sa seconde famille. Désormais, elle fait au moins ce qu'elle peut en tant que médecin légiste, aidant Octavia à trouver la cause de la mort de certains membres du clan tout comme elle offre ses services aux gens envers qui elle a confiance pour les sortir du pétrin et prévenir les problèmes.


Le passé n’est qu’un prologue
Tu es née en 1486, en Angleterre. En plein pendant le règne des fameux Tudors. Mais tout ça, c'est loin d'être important. Où tu es née, c'est loin derrière toi. Tout comme la vie que tu y as vécu pendant 27 années. Une vie banale, simple. Non pas que tu ne l'appréciais pas, mais tu as tant vécu depuis que ce qui te manque de cette époque, ce sont tes parents et ta capacité à ressentir quelque chose. Le froid, le chaud, le goût, la douleur du coeur. Et tout ça, on te l'a enlevé soudainement. Ça t'a quitté lorsque tu as eu le malheur de tenter de convaincre les forces de l'ordre que les blessures qu'on subit tes parents, inertes sur le sol, ne provenait pas de chiens errants. Ils t'ont ignorée, te disant que ces blessures étaient arrivées après leur mort, que des chiens avaient mordus leurs cadavres. Mais le sang, tu t'en souviens, était beaucoup trop présent. Tu faisais appel à une force surnaturelle, que l'on ne voit que dans les écrits. Un loup-garou. Tous t'ont ignorée sauf une ombre. Un visage pâle nommée Octavia t'a comprise, t'a donné raison. Et c'est pour cette même raison qu'elle avait besoin de toi dans une éternité que tu ne comprenais pas encore. Avant même que ton esprit ne puisse comprendre les évènements, tu étais seule avec elle, ton sang quittant ton corps et ta vision s'embrouillait. Tu te sentais mourir, mais pourtant sans douleur.

Ce n'est que plus tard que tu te réveilles avec une soif horrible et une confusion entière. Tu n'as pas soif d'eau ou d'un autre breuvage quelconque. Tu as besoin de quelque chose de plus épais, de plus chaud. Du sang. Tes yeux s'ouvrent et c'est alors que tu la vois. Une femme plus belle que tout. Octavia. Tu es dans une maison qui, pour l'époque, est terriblement luxueuse. Tu n'avais jamais rien vu de tel, mais tu n'as pas le temps de l'apprécier pour la simple raison que tu as beaucoup trop soif. Elle t'offre son sang et sans même que la raison ne prenne le dessus, sans même que tu ne comprennes le côté insensé de la situation, tu laisses tes dents transpercer son avant-bras d'une facilité que tu ne connaissais pas encore. Et c'est alors qu'elle t'explique tout, un sourire aux lèvres, satisfaite d'elle-même et de ses intentions de vipère. Elle a besoin de toi, de ton talent que tu ne connaissais pas avant il y a de cela quelques heures. Identifier les causes de décès, mais surtout celles qui sont surnaturelles. Ta croyance aux mythes courants dans le village t'ont amené à la déduction et tu te retrouves désormais à juger les raisons des décès de ses semblables alors que tu ne t'y connais pas vraiment. Pour une déduction unique, tu te retrouves parmi les mythes. Une vampire au service d'Octavia Rosenwood.

***

Tu t'adaptes difficilement à cette nouvelle vie, mais tu ne la détestes pas pour autant. Cette sorte d'immortalité, n'ayant plus de famille de ton vivant, te semble très agréable. La seule chose difficile, c'est le fait de prendre du sang chaque fois. Ça te fais mal de prendre l'essence de vie des humains, mais tu n'as pas le choix et tu le sais. Ou plutôt, on ne t'a pas réellement donné le choix. Tu te souviens avoir passé des mois à t'en plaindre, à avoir rejeté l'idée de te ramasser dans cette éternité. Tu as même tenté de cesser de boire du sang, mais ça te faisais beaucoup trop mal. Et Octavia, elle avait toujours les mots pour te calmer, pour te convaincre de continuer à vivre ainsi. Mais tout ça, c'est du passé.

***

Les années passent si rapidement. Tu vois l'évolution humaine aller, tu découvres de plus en plus ce qu'il y a dans ce monde et tu te sens épanouie jusqu'à une certaine étendue. Ton coeur ne bat pas, ton corps est constamment glacé, mais tu possèdes cette force et cette vitesse qui te fais sentir puissante. Les vampires deviennent ta seconde famille et elle est largement plus nombreuse que tes simples deux parents. L'absorption de leur sang te donne une impression étrange. Tu as, de façon très rares, des visions très légères. Un peu comme des parties de rêves floues, que tu te rappelles trop peu pour discerner concrètement. Mais malgré tout, une partie de toi sait que c'est réel, bien que tu en ignores entièrement la raison. Tu as cette impression que ce sont des moments de ton passé que tu as oublié, mais rien n'est suffisamment clair pour que tu parviennes à mettre le doigt dessus.

***

1890. Une année que tu croyais bien banale à son début. Tu es à Chicago depuis 60 ans déjà et tout allait bien. Ce que tu ignorais, c'est que tu allais faire la rencontre de quelqu'un qui te ferais voir les choses autrement. Tu as fais la rencontre de Mathilde. Une humaine, une personne avec qui tu ne croyais pas aussi bien t'entendre. Tu ne t'es jamais vraiment entendu avec ta nourriture, après tout. Ce sont eux qui te gardent en vie et bien que tu ne les détestes pas, tu ne sympathises pas avec eux pour autant. Parler avec ta nourriture, c'est leur donner de l'importance, une vie, un passé. C'est prendre conscience qu'ils ont une famille et de leur prendre de leur sang pourrait avoir un impact sur les gens qui les entourent. Alors tu t'en abstiens. Et pourtant, Mathilde, cette jolie rousse, s'est peu à peu glissée dans ta vie avec une facilité que tu croyais alors improbable.

Tout a commencé lors d'une soirée paisible et d'une soif immense. Elle était là, comme si elle n'attendait que ça avec son cou à découvert. Normalement tu parviens à contrôler tes envies, mais ce soir-là était hors de ton contrôle alors que pourtant, dès que tu t'es approchée d'elle dans le but de lui faire des beaux yeux et boire son sang, tout a basculé. Un regard, un toucher contre ton bras et soudainement, ton besoin de la mordre est disparu. Tu ignores encore comment cela s'est produit, tu as toujours présumé que c'était une sorte de destin qui l'a mise sur ta route et le ciel voulait qu'elle soit ton amie. Dans aucun cas tu aurais supposé que la raison était la magie. Cette Mathilde détient un pouvoir de charme que tu n'as jamais vu venir, comme tout bon vampire. Et tu es tombée tête première.

Vous êtes rapidement devenues amies et avez partager de très bons moments ensemble. C'était ta seule amie humaine et ça te faisait tant de bien, au final, de te retrouver près de quelqu'un qui avait un coeur encore battant. Tu l'as toujours considérée comme spéciale, même si vous n'étiez pas les meilleures amies du monde. Elle représentait tout ce qui te manquait du fait d'être humain et les rires partagés auraient sans doute rempli ton coeur de joie s'il était encore actif. Mais tout ça, c'était trop beau pour rêver. Après 13 ans d'amitié, elle a disparue d'un seul coup. Une partie de toi te crois coupable. Étant la plus forte physiquement des deux, tu as crue que tu avais échoué à la protéger contre un malheur quelconque et que par ta faute, quelque chose lui était arrivée. Tu venais de perdre ta seule amie vivante.

***

1903. Suite à la disparition de Mathilde, bien que tu aies logiquement tout l'avenir devant toi, tu manques de motivation. Vous vous êtes tant amusées que sans elle, tu as une impression d'être en deuil. Elle est disparue, comme ça, sans rien dire. Mais tu as beau chercher, tu ne trouves rien, aucune trace. C'est au-delà de tes capacités et tu mentirais si tu disais ne pas avoir tué quelques innocents dans le but de te calmer de cette spirale de désespoir. C'est l'un des désavantages de ta vie actuelle, ça. Tu abandonnes parfois toutes émotions humaines et laisse place à un côté sauvage et hors de contrôle. Tu perds tes moyens et ton contrôle sur ta raison, généralement causé par une sorte de peine, comme si c'était le mécanisme de défense d'un vampire face à des émotions humaines trop intenses. Et la disparition de Mathilde, c'était ça. Du désespoir, un vide, de la tristesse.

Ton moment de folie, tu croyais pouvoir t'en sauver. Tu croyais que ça allait passer inaperçu comme tu avais ramassé le gros des dégâts. Sauf que ce que tu ignores, c'est que quelqu'un t'observe depuis un moment. Tu as souvent cette impression, mais généralement tu présumes que ce n'est que tes sens vampiriques qui font effet. Ce que tu ne sais pas, c'est que tu es poursuivie par un chasseur. Ils semblent de plus en plus fréquents au fil des années. Sans doute parce que les mythes se propagent et de plus en plus de gens se mettent à y croire. Tu t'es fais dire que ces chasseurs sont là pour s'assurer que les humains ne soient pas mis au courant de l'existence des êtres surnaturels, mais cette rencontre soudaine avec cet homme t'a fait croire l'inverse. Tu as assez de force pour le déjouer, mais semblerait-il qu'il persiste. Tu refuses de le tuer: tu as déjà assez fait. Le fait que tu sois plus agile est à ton avantage et par chance, il n'a pas de connaissances magiques. Alors chaque fois que tu le croises, qu'il vient te traquer, tu t'enfuis. Tu pourrais facilement mettre fin à ses jours ou demander à quelqu'un de le faire pour toi, mais tu ne veux pas. Tant que tu ne seras jamais blessée gravement par ses mains et armes, tu ne mettras pas fin à sa vie. Et d'un autre côté, il faut avouer que ça t'amuse. Ça comble ce vide que Mathilde a laissé. Alors tu continues de te divertir aux dépends du pauvre chasseur. Tu sais très bien qu'il parviendrait à te blesser si tu allais en combat corps à corps et tu n'es pas sortie de ces jeux sans blessure. Tu joues dangereusement, courant le risque de te faire planter un pieu de bois au coeur, mais à quoi bon jouer ainsi s'il n'y a pas de risque?

***

2018. Tu t'es fais plusieurs connaissances au fil des années. Des moins bonnes, certes, mais tu as surtout appris à te rapprocher de certains vampires. Bien qu'Octavia te garde toujours au creux de sa main et qu'elle domine le centre-ville de Black Hallows, la ville où tu habites désormais depuis quelques mois à peine, tu as appris à t'en éloigner un peu et te rapprocher de d'autres plus adéquats. Tu t'es rapprochée de ceux qui te vois comme une amie et non qu'un avantage. Tu t'es adaptée aux temps modernes, tu as fais changer ton prénom pour Elisabeth au lieu d'Elizaveta. Parce que, franchement, qui s'appelle ainsi dans les années 2000? Personne, voilà qui! Tu mènes ainsi une vie "normale", vivant dans un bel appartement sur le territoire de ton clan, dans Black Hallows Town. Tu as même pu te former officiellement comme médecin légiste histoire de donner une bonne raison, aux yeux de la loi, pour fouiller des corps et chercher les causes du décès. Et puis, le sang est beaucoup plus accessible. Déjà en pochette, gardé au frais. Tu as même un collègue, un autre vampire du clan. Plus ancien, plus fort. Un ami proche avec qui tu passes ton temps loin du soleil à recoudre des corps inertes. C'est une tranquillité d'esprit, il faut dire. Vous n'avez ni l'un ni l'autre des envies occasionnelles de vider votre partenaire de son sang puisque vous n'êtes pas humains. Tu t'amuses comme jamais et avouons-le, 500 ans ça te donne largement le temps de développer de nouvelles aptitudes. Tu as développé un talent en danse, surtout. De la danse classique à contemporaine. Vraiment, tout va bien, tu es bien placée, que pourrait-il arriver de mal?

***

C'était un soir comme les autres depuis plusieurs temps. Quelques visites dans les bars, charmer, danser. Bref, jouir de son éternité et à quel point la vie est belle. Cependant, ce soir-là, rien ne sera comme les précédents. Tu ne termineras pas ta soirée avec un inconnu ou en train de lire un livre moderne. Non, ce soir tu as décidé de charmer un homme. Sous l'intoxication d'alcool, tu présumes, il a oublié de mentionner un fait qui aurait pu te sauver. Une simple phrase, quelques mots et tu ne serais pas dans la situation actuelle et tu pourrais continuer à apprécier ta vie éternelle. Tu as attirer sur toi les foudres d'une djjin. Des baisers, des mains mal placées et un regard au loin qui t'observe en train de charmer sa fréquentation. La jalousie éclate, elle te jure qu'elle va te maudire pour tes gestes typiques de ton espèce.

Tu ne te rappels pas exactement de comment ça s'est passé. Tu te rappels avoir entendu des prénoms. Moreïra. Darvany. Tu ignores qui elles sont, tu as une faible image d'elles gravée dans ton esprit. Tout c'est passé si rapidement. Un instant tu embrassais un beau jeune homme, d'un autre tu es devant deux femmes. Tu as l'impression d'avoir sauté dans le temps et d'avoir oublié l'entre deux. L'une d'elle, Darvany, te lance ce qui te sonne comme une malédiction. Elle exauce en fait le souhait de l'autre femme. Tout est flou. Bien vite, tu te réveilles de nouveau sur le sol avec une envie. Une soif. Une faim. Beaucoup plus forte que celle dont tu te rappelles à ta naissance de vampire. Ta faim te semble décuplée. Tu veux de la chair, quelque chose de plus consistant que du sang. Rapidement, tu découvres le pire: Tu n'es plus une vampire. Tu as perdu tout tes avantages de rapidité, d'agilité. Tu n'es qu'un corps froid, sans battement, sans pouvoirs. Tu es comme une zombie.

***

Ta vie de vampire te manque terriblement, mais tu t'adaptes au mieux possible à cette nouvelle situation, à cette malédiction. Tu ne te souviens pas de grand chose si ce n'est qu'une image trop peu clair des visages de Darvany et Moreïra. Et sincèrement, tu ne comptes pas les oublier puisque ce sont elles qui t'ont rendue ainsi. Maintenant, tu crains ce chasseur avec qui tu as joué. Tu ne sais plus exactement où te placer, mais tu as gardé contact avec les autres vampires. Tu continues de rendre service à Octavia, Lloyd et tes autres proches. Peu de gens savent ton état, tu tentes de taire la situation au plus possible, un peu honteuse d'être sans pouvoir. Il suffit que l'information se retrouve entre de mauvaises mains alors que tu es déjà si vulnérable. Tu continues d'errer chez toi ou dans la morgue avec ton collègue.. À quelque part, tu te dis que tu es dans un état qui se trouve entre les vampires et les humains. Mais cela fait trois mois que tu apprends à apprécier ta nouvelle vie et tu es certaine d'une chose: être une vampire te manque.


Retour à la réalité
Prénom/Surnom : Melissa/Moose Âge : 25 Pays : Québec Comment as-tu connu le forum? : Dur à dire, hein? Inventé, pré-lien ou scénario? : Inventé As-tu un DC? Lequel? : Non

Code by black pumpkin
Edited by Llyod DeHaan

_________________________



Through the darkness
Keep me warm ☽ We've all got both light and dark inside us. What matter is the part we choose to act on. That's who we really are. And there will be a time where we must choose between what is easy and what is right.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 31/08/2017
Messages : 92
Points : 44
Multicomptes : Darvany Rosenwood et Eléonore Scovell
Espèce/Rôle : Vampire ❖ Ancien
Voir le profil de l'utilisateur




Llyod M. DeHaan
❝ I'm a Proud Servants of the Prince
Je suis également un ancien
Lun 16 Avr - 19:52
Amuse-toi bien et bon rp Elisabeth

Félicitations! C'est avec grand plaisir que tu es désormais validé! Wink

N'hésite pas à aller créer ton journal personnel afin de tisser des liens avec les autres membres du forum. On t'invite également à rejoindre l'intrigue du moment. Si tu veux RP, mais n'a pas encore de partenaire, n'hésite pas à faire une demande de rechercher juste ici. Pense à jetter un coup d'oeil aux types de sujets que nous proposons afin de les prendre en considération. Finalement, si tu te sens courageuse, nous te proposons de te lancer dans un défi rp #staff!

Comme toujours, si tu as la moindre question, le staff est là pour toi!

Bon jeu! coeur

_________________________

Llyod M. DeHaan
THE CRUELTY IS NOT JUST A HABIT THAT WE HAVE, IT IS ALSO A PERSONALITY TRAIT. - Llyod Murray DeHaan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Guardians Of Eternity :: ❖ Make way for the imaginary ❖ :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: